14 mai 2005

Bilan

Bon ben le petit compte rendu ne sera pas très très long, en effet il ne m’arrive jamais rien de très exaltant, j’ai plutôt une vie tranquille.

 

Au niveau conférence, cela a été assez intéressant. Beaucoup de talk étaient assez généraux et donc je pouvais suivre (en effet c’était une conférence sur mon nouveau sujet de recherche qui n’a rien à voir avec mon sujet précédent). J’en sais un peu plus sur ce que sont les sprites, les elves, les trolls, les halos, le blue jets et les giant blue jets. Tous ces phénomènes se produisent au dessus des nuages d’orage alors que les éclairs conventionnelles se produisent dessous (il y a aussi des éclairs entre les nuages). Vous trouverez quelques photos et vidéos de blue jets sur cette page www.wetterklima.de/seminar/sprite/jet.htm. Voici un autre lien elf.gi.alaska.edu plus détaillé mais très accessible sur les sprites et les blue jets. On y explique comment observer les sprites et les blue jets et de reporter toute observation ainsi faite. Malheureusement, ces phénomènes ne se produisent que si l’orage est très violent. Nous n’avons pas une telle activité en Europe ; aucun sprite n’y a jamais encore été observé. Voici encore deux liens :

www.suite101.com/article.cfm/13646/108632

sky-fire.tv/index.cgi/spritesbluejetselves.html

 

Ce qui est étonnant, c’est que ce sont des phénomènes très récemment observés. Les sprites et les blue jets ont été observés pour la première fois au début des années 90. Les mécanismes responsables de leur existence ne sont pas encore bien compris aujourd’hui.

 

Bon mon boulot n’est pas directement lié à ces phénomènes. Mon boulot sera de contribuer à la compréhension globale des décharges dans les gaz. Ces phénomènes sont des cas particuliers, mais très spectaculaires. Pour les manips, la taille des décharges est nettement limitée, entre 1 et 20 cm, ce qui est possible si la pression est suffisamment grande. Dans l’atmosphère, les décharges sont très grandes car là où elles se produisent la pression est nettement plus faible. C’est juste un scaling.

 

Les physiciens de ce domaine de recherche sont très sympas et très accessibles. Du coup, l’ambiance était très bonne. Le jeudi 12 mai au soir, une ballade en bateau, avec repas à bord, été prévue. La soirée fut excellente. J’étais à table avec des doctorants (du centre où je vais effectuer mon postdoc) et des postdocs : on a bien rigolé.

 

Le programme scientifique de la conférence était très chargé et comme mon patron était l’organisatrice de cette conférence (et était donc présente en permanence), il ne m’a pas été possible de vadrouiller comme Matman. Du coup ben… y a pas grand chose à raconter. Le seul fait marquant est la grève des trains en Belgique le jour de mon retour. Mais j’ai encore eu pas mal de chance (par deux fois j’ai pu attraper les trains de justesse) et cela n’a conduit qu’à seulement 2 heures de retard. Oh, je pourrais encore vous dire que la bouffe hollandaise n’est pas ce qui se fait de mieux, mais ce n’est quand même pas si mauvais.

19:00 Écrit par Genorb dans Science | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

bouffe hollandaise Tu me rappelles de mauvais souvenirs... J'étais une fois en conf dans un coin perdu hollandais et la bouffe était immonde!

Écrit par : Matman | 15 mai 2005

Les commentaires sont fermés.