06 octobre 2005

Bilan de la semaine

Les trois premiers jours mon nouveau boss était très occupée ou absente. J'ai donc lu ses deux derniers articles qui seront entre autres à la base de mon travail, qui ceci dit n'est pas encore bien clair pour moi. Pas de problème pour la compréhension des articles, mais entre comprendre et entreprendre quelque chose de nouveau dans un nouveau domaine, il y a un pas que je n'ai pas encore franchi. Six mois âpres le début de ma thèse, en octobre 1996, j'écrivais mon premier article comme seul auteur. Depuis j'en ai écris 12 autres seul et 21 avec des collaborateurs. Ici, comme le sujet de recherche est complètement nouveau pour moi, je me sens plus comme un "PhD student" que comme un postdoc. Vais-je rééditer la "performance" de voler de mes propres ailes aussi rapidement, rien n'est moins sûr.
 
Jeudi: grosse journée. Discutions de 1h30 avec mon patron dans la matinée. Ça se passe assez bien. Après-midi réunion de groupe de deux heures, intéressant et bonne ambiance de groupe. Ensuite, un membre du groupe a répété son expose de la semaine prochaine (oui je pars en conf). Finalement j'ai quitte les lieux après 19h00. J'ai alors appris qu'après cette heure fatidique la barrière à l'entrée du centre était fermée. Après un interrogatoire poussé effectué par un gardien apparemment con(sciencieux) par interphone interpose, j'ai finalement pu sortir. Et oui même pour sortir il faut montrer patte blanche.
 
Vendredi: Ben je n'y suis pas encore mais je sais déjà que ca va être la galère puisqu'il y a une grève importante en Belgique, font chier a se plaindre tout le temps.
 
Concernant mon collocataire, il est très cool d'autant que je le vois très très peu. Il rentre à des heures pas possible, heureusement assez silencieusement. Je ne souvenez pas que c'était si relax de faire une thèse...

23:11 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.