15 octobre 2005

Sous les cartons...

Cette semaine (du lundi au jeudi), j’étais en conf à Groningen. Il m’a fallu 7h30 de voyage pour arriver jusque là. D’abord mon train direct Bruxelles Amsterdam n’était plus direct, j’ai dû changer a Roosendaal. Pourquoi… encore un mystère des chemins de fer… Ensuite mon train à Amsterdam avait du retard. Donc je suis finalement arrivé avec une heure de retard. Pas la mort, mais bon on s’en passerait.

L’ambiance était plutôt habituelle, on s’ennuyait sec. Mon boss est là, fallait faire bonne figure.

Jeudi, grosse angoisse, mon boss était occupée à réfléchir sur la question qu’elle m’avait posée jeudi dernier avec le doctorant (ils travaillent tous les deux sur le sujet depuis au moins trois ans). Le lendemain j’ai appris qu’ils n’avaient pas tellement avancés. De mon coté, dans le train du vendredi me ramenant en Belgique, j’ai commencé à réfléchir à la question en profitant de leurs premières idées, et je suis en route. J’ai pu commencer à calculer. Psychologiquement, c’est déjà rassurant de savoir ce qu’on a à faire dans un projet non?

La semaine prochaine je suis en congé car j’emménage dans MA maison. Je signe l’acte de propriété ce mardi et les déménageurs viennent ce mercredi. Pas mal de boulot dans cette nouvelle maison. Ma part du travail concernera les boiseries extérieures (châssis, verrière, porte du garage etc.). Le reste des travaux concernent les finitions de la salle de bain (carreler) et le jardin (mettre à niveau les terres et ensuite semer une pelouse). Je suis occupé avec ma femme à tout mettre dans les fameuses caisses en carton... C'est un sacré boulot...

Je suis aussi à la recherche d’un logement à Amsterdam puisque je dois quitter mon actuel logement fin novembre. Durant ce mois d’octobre il y eu trop de chose: nouvel emploi dans un pays étranger, déménagement dans un nouveau logement dans ce même pays, déménagement en Belgique, déménagement prochain dans un nouveau logement aux Pays-Bas. Vivement la mi-novembre où tout devrait se stabiliser.


19:23 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

06 octobre 2005

Bilan de la semaine

Les trois premiers jours mon nouveau boss était très occupée ou absente. J'ai donc lu ses deux derniers articles qui seront entre autres à la base de mon travail, qui ceci dit n'est pas encore bien clair pour moi. Pas de problème pour la compréhension des articles, mais entre comprendre et entreprendre quelque chose de nouveau dans un nouveau domaine, il y a un pas que je n'ai pas encore franchi. Six mois âpres le début de ma thèse, en octobre 1996, j'écrivais mon premier article comme seul auteur. Depuis j'en ai écris 12 autres seul et 21 avec des collaborateurs. Ici, comme le sujet de recherche est complètement nouveau pour moi, je me sens plus comme un "PhD student" que comme un postdoc. Vais-je rééditer la "performance" de voler de mes propres ailes aussi rapidement, rien n'est moins sûr.
 
Jeudi: grosse journée. Discutions de 1h30 avec mon patron dans la matinée. Ça se passe assez bien. Après-midi réunion de groupe de deux heures, intéressant et bonne ambiance de groupe. Ensuite, un membre du groupe a répété son expose de la semaine prochaine (oui je pars en conf). Finalement j'ai quitte les lieux après 19h00. J'ai alors appris qu'après cette heure fatidique la barrière à l'entrée du centre était fermée. Après un interrogatoire poussé effectué par un gardien apparemment con(sciencieux) par interphone interpose, j'ai finalement pu sortir. Et oui même pour sortir il faut montrer patte blanche.
 
Vendredi: Ben je n'y suis pas encore mais je sais déjà que ca va être la galère puisqu'il y a une grève importante en Belgique, font chier a se plaindre tout le temps.
 
Concernant mon collocataire, il est très cool d'autant que je le vois très très peu. Il rentre à des heures pas possible, heureusement assez silencieusement. Je ne souvenez pas que c'était si relax de faire une thèse...

23:11 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

02 octobre 2005

Ca y est

Je suis arrivé aujourd'hui dans mon nouvel antre. Pas de surprise j'avais déja tout vu sur photos. Mon colocataire est sympa et ça fout un coup de jeune de se retrouver comme ça. Quand ma femme a vu l'état de "propreté" de la cuisine et de l'évier de la salle de bain, elle a reçu un sacré choc. Si elle avait du venir vivre ici et serait arrivée le samedi pour passer son dimanche a tout nettoyer. Ben oui vous pouvez imaginer l'état de l'appart s'il est occupé par deux jeunes hommes célibataires. Pas de sexisme primaire, c'est parfois encore pire chez les filles.
 
Ma chambre est sympa avec de beaux posters, comme celui que je montre ici. La qualité de l'image est médiocre mais c'est pris avec ma webcam. L'appart est pres de la ligne de tram. Je dois encore prendre un bus ensuite pour me rendre sur mon lieu de travail. Mais dans l'ensemble tout est bien, hormis qu'il caille ici, je vais monter quelque peu ce chauffage, mais peut-être que les locataires habituels font des économies, je ne connais pas encore les us et coutumes, je vais m'informer...
 
Les choses sérieuses commencerons peut-être demain, cette apres-midi je n'avais pas trop envie de travailler. J'imagine aussi que les premiers jours vont être rempli par une quantité déraisonnable de tache administrative. Et puis je dois aussi me familiariser avec mon environnement proche comme repérer les magasins nécessaires (qui a parlé des bars et autre coffie shop ?).
 
J'ai crédité un compte chez Skype, bien pratique pour téléphoner pour presque rien. J'ai aussi conversé avec ma moitié sur MSN, c'est cool tout fonctionne, l'image et le son sont tres bon.
 
Cette maison est habitée sur trois étages (trois appart), ceux du dessus en font du bruit!!! Des bruits que mon oreille de chasseur des savanes reconnaît sans peine: ce sont des éléphants!
 
Voila un peu en vrac mes premieres impressions... Je vais prendre une douche bien chaude pour me réchauffer (non non pas de photos!), lire un peu et puis gros dodo...
 
PS: desole pour les accents manquants mais l'ordinateur connecte a internet est muni d'un splendide clavier qwerty; meme un copier-coller d'un texte contenant des accents et ecrit sur mon portable ne fonctionne pas completement.

22:22 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2)

01 octobre 2005

Eindhoven, mon amour

La journée d’hier a été mitigée. Pour commencer, je me suis tapé environ 7 heures de voyage sur la journée et j’ai pris 10 trains alors qu’il y a moins de 400 km au total en voiture entre mon chez moi et la citée du PSV… Évidemment, quand on prend autant de train sur une journée la probabilité qu’un d’eux soit en retard est très forte et bien sûr c’est-ce qui se produisit… Mais cela n’a pas trop posé de problème finalement car on a pu me renseigner dans le train et me donner les nouvelles correspondances. Donc je suis arrivé à Eindhoven avec une demi-heure de retard. L’Université est toute proche de la gare et j’ai trouvé facilement le building où nous devions nous retrouver.

Seulement tout n’est pas toujours aussi simplement. En effet, mon nouveau chef nous avait écrit pour nous donner le programme de notre réunion: date, heure, lieu, sujets de discussion. Elle demandait également dans cet email si une bonne âme pouvait m’expliquer comment me rendre au lieu de la réunion. Le problème est qu’il y avait deux lieux différents dans deux buildings différents et je n’était pas au courant du tout. Seul le responsable de la réunion de l’après-midi m’a répondu et m’a envoyé les infos, mais bien évidemment pour la réunion de l’après-midi uniquement. De mon coté, je pensais que toutes les réunions de la journée avait lieu au même endroit puisque rien dans l’email de mon chef ne laissait penser le contraire…(ça va vous suivez toujours). Résultat: j’ai poiroté 45 minutes au mauvais endroit pour rien car, comble de mal chance, le responsable de la réunion de l’après-midi n’était pas dans son bureau car il participait à une petite sauterie d’anniversaire. J’ai dû attendre qu’il revienne pour qu’il m’indique quel était l’autre building.

Pour ce qui est de la réunion proprement dite, et bien… j’étais là en vrai spectateur bien sûr. C’était moyennement intéressant, dans ce genre de réunion quand ça dure, on finit toujours par parler pour rien et à s’écouter parler. Le contact avec les autres jeunes que j’avais déjà rencontré en mai lors d’une conférence à Leiden à de nouveau était très bon. J’était très content de rentrer vers 21h30 à la maison, et comme dirait Marie-Pierre Casey, je ne le ferai pas tous les jours.

14:28 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)