06 septembre 2006

Trou Noir

Avant de vous parler de poussières d’étoile (bientôt), je vous donne des nouvelles du front.

 

Je suis occupé à écrire mon premier papier dans ce nouveau sujet. Bon après presqu’un an passé ici il serait temps en effet, donc y a pas de quoi fanfaronner.

 

Sinon ma boss est toujours aussi spéciale… Un collègue argentin m’a écrit pour me demander si un de ses étudiants pouvait me rendre visite une semaine ou deux. Il a fait son travail de fin d’étude (master thesis) en rapport avec des articles que j’ai écrit. Je demande donc à ma cheffe si on avait un peu d’argent pour contribuer financièrement à sa venue ; cette contribution ne concernerait que l’hôtel. Et bien ma boss tournant autour du pot m’a fait comprendre que ce serait difficile etc. De plus elle ne veut clairement pas que je passe du temps sur un autre sujet que celui sur lequel elle travaille. Bon ça ne m’empêche pas de le faire, elle ne peut pas tout contrôler. Je fonctionne beaucoup à la motivation. J’étais bien ces jours-ci occupé a travailler sur notre papier, mais là du coup ça m’a coupé toute envie... J’ai perdu une grande liberté depuis que j’ai quitté la Belgique. De plus, la distance entre ma femme et mes enfants et moi rend les choses encore plus difficiles. J’ai de plus en plus l’impression d’être dans un trou, oui… un trou bien noir.

14:51 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.