24 septembre 2005

Il faut s'en faire une raison

Mon départ pour Amsterdam approche à grand pas. Ce vendredi 23 j'avais prévu une bouffe d'adieu avec quelques amis et collègues. Après 13 années passées dans cette université on a envie de dire au revoir correctement. Environ 35 personnes avaient été invitées, seules neuf ont jugé utile de venir (avec les conjoints nous étions 18), certaines n'ont même pas répondu à mon email. Tout le monde avait finalement mieux à faire, et puis il faut se faire une raison, je remarque de plus en plus que je ne suis en général pas trop apprécié. J'ai d'abord pensé que peut-être j'était en général trop égoïste, pas assez attentionné envers mes semblables, mais après analyse plus pointue il semble qu'en général c'est encore pire chez les autres (sauf qu'ils sont plus doués pour sauver les apparences, alors que j'ai tendance à être plus sincère et à ne promettre que si je peux tenir mes promesses. Les gens aiment parfois entendre des choses qu'ils savent pertinemment fausses, je ne suis pas de cette race). C'est peut-être davantage mon apparente indifférence (qui est plus de la timidité qu'autre chose)… et il faut le dire, j'ai du mal de parler de la pluie et du beau temps. Il faut parfois maintenir de liens de façade pour se faire des « amis ».

J'en espère aussi peut-être trop des autres. Finalement tout le monde a ses problèmes qui sont, par définition, plus important que ceux des autres. Par exemple, les gens se disent certainement que si ma situation d'expatrié ne sera pas facile, avec ma famille restant en Belgique, c'est entièrement de ma faute, c'est moi qui ai choisi cette vie. Raisonnement simpliste de gens ordinaires qui vivent de génération en génération dans un rayon de 25km.

Si on veut positiver il faut se concentrer sur les personnes présentes et hormis peut-être quelques unes qui étaient là par « obligation » (et ce n'est pas certain), je pense qu'elles étaient toutes sincères et contentes d'être là. Il y avait aussi manifestement quelques personnes absentes qui auraient vraiment aimés être présentes, ça j'en suis certain.

Mais ce que j'apprend chaque jour c'est que globalement, la vie c'est chacun pour soi et qu'être adulte c'est sans doute apprendre à vivre avec ça. Je ne suis définitivement pas un adulte. Il faut s'en faire une raison, mais c'
est alors perdre un peu de ses idéaux, c'est mourir un peu.

Heureusement, je suis marié et j'ai deux enfants, ça vous fait une belle bouée dans les moments difficiles. Oui j'ai vraiment une femme formidable et je sais qu'on me l'envie. C'est sans doute ma chance.

Mon expérience à Amsterdam me laissera certainement encore davantage ce goût amère en bouche, celle de la solitude profonde. J'imagine que ça doit être un sentiment universel avec lequel il faut aussi apprendre à vivre. On en a même fait une chanson...







18:04 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1)

14 septembre 2005

 Humeur du moment

 




16:45 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

27 août 2005

3D

 En fouillant dans mes archives j'ai retrouvé une image 3D datant de 1999.




A l'époque j'étais très intéressé par la 3D et j'avais aussi du temps à y consacrer contrairement à maintenant où je n'ai plus le temps pour rien d'autre que travailler. Les outils utilisés étaient tous essentiellement gratuit. Les formes ont été modelées avec Amapi, enfin une version (4.1) gratuite offerte dans un magasine d'informatique. La mise en place des objets s'est faite avec Moray, un logiciel shareware que j'avais finalement acheté. Enfin le rendu (calcul) de l'image s'est fait avec POV-Ray, un excellent raytracer gratuit. La calcul d'une image peut prendre plusieurs heures, surtout qu'à l'époque j'utilisait un PII 450 MHz (et oui on ne parlait pas encore de GHz!).

Pour en savoir un peu plus sur le raytracing et POV-Ray voici quelques liens

  1. Rendu par lancer de rayons
  2. C'est quoi le raytracing ?
  3. Ray tracing
  4. POV Monde

[La valeur d'une idée dépend de son utilisation. Thomas Edison]

19:17 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2)

25 août 2005

Appart

L'échéance approche à grand pas puisque le lundi 3 octobre je commence mon nouveau job à Amsterdam. Je me suis déjà avalé plusieurs bouquins (dont ceux de la colonne de gauche), quelques syllabus et j'en suis aux articles récents.
Mais à part le boulot, il faut vivre sur place pendant la semaine (je rentre les week-ends). Il faut donc un petit apart, ce qui n'est pas une chose facile à trouver à Amsterdam où il y a pénurie. J'ai pour l'instant trouvé une solution très temporaire (jusque fin novembre). Je vais sous-louer l'appart d'un thésard parti pour quelques temps voir Microsoft de ses propres yeux. On peut de suite savoir dans quel pays on se trouve rien qu'en regardant la première photo... Ben oui y a plein de vélo!


Commençons la visite guidée. Ci-dessus ce sera ma chambre. C'est un peu léger au niveau déco, mais bon je ne suis pas là pour ça. Ce sera mon coin réservé. Normalement l'étudiant va me laisser son PC avec connexion internet, sympa non. Il va aussi me laisser son vélo, outil indispensable aux Pays-Bas. Oui je dis coin réservé car il y a un colocataire, ça me rajeuni tout ça! C'est un polonais qui fait une thèse en math à l'Université Libre d'Amsterdam (Vrij Universiteit).

Ci-dessous, deux vues du salon. Assez cool je trouve bien que très dépouillé comme tout l'appartement, mais pour ce que je vais faire là-bas ça suffit. En plus, il y a bien évidemment une cuisine et une salle de bain, mais ça je vous passe, rien de spécial à signaler.


13:33 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

03 juin 2005

Viré

Il y aura bientôt 8 ans, j’emménageais pour la première fois avec ma (future) femme dans un appart 1 chambre assez sympa. Il y a 3 ans et 2 mois naissait notre premier enfant. Nous avons donc cherché plus grand. Nous avons alors loué une maison, il y aura 3 ans en août. Deux ans plus tard naissait notre second enfant.

 

Aujourd’hui, nous sommes priés de quitter les lieux dans les 6 mois (durée légale) car le proprio veut récupérer sa maison pour y revivre. Il est tout à fait dans son droit, mais nous suspectons une autre motivation… Du coup on hésite : acheter ou encore louer… Ceci occupera nos réflexions pendant quelques semaines. Comme si on avait que ça à foutre. En plus en octobre je pars travailler seul (du moins au début) à Amsterdam où là aussi je dois encore trouver un logement. Et si la situation devient trop dure, ma famille vient me rejoindre. Mais si on a loué, ou pire acheté, une maison entre-temps ça complique les choses…



07:38 Écrit par Genorb dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)